Yonne Lautre

Appel concernant toutes les aides publiques qui favorisent la plantation et l’industrialisation de la forêt

samedi 28 mars 2015 par Yonne Lautre

Appel concernant toutes les aides publiques (y compris européennes) directes (subventions) et indirectes (impôts) qui favorisent la plantation et l’industrialisation de la forêt

Dans le parc naturel du Morvan (coeur de la Bourgogne), les forêts naturelles privées de feuillus sont systématiquement coupées à blanc et remplacées par des cultures de résineux (Douglas majoritairement) à rotations de plus en plus courtes (intrants déjà à l’étude par l’INRA suite épuisement des sols).

J’ai le projet de rédiger une note (à charge) concernant toutes les aides publiques (y compris européennes) directes (subventions) et indirectes (impôts) qui favorisent la plantation et l’industrialisation de la forêt (régénération artificielle, routes forestières...), dégâts collatéraux à charge des petites communes (routes, chemins ruraux...).

On pourrait aussi faire une extension sur la biomascarade (pour reprendre l’expression de nos amis de Gardanne), largement subventionnée, qui soutient la destruction de la forêt, et éventuellement sur les pressions de gestion qui visent l’ONF (voir photo ci-jointe...). Au passage, les aides apportées aux méga-scieries (souvent couplées à un co-générateur) peuvent également trouver leur place....

Il existe aussi des aides « législatives » (préemption, allègement du régime des compensations dans la LAAF....).

L’objectif serait de conclure, pourquoi pas, sur ce « grand projet inutile » qu’est l’industrialisation de la forêt.

J’aimerais savoir si une telle étude a déjà été faite (et si on peut la diffuser, l’utiliser...), et si non, si parmi vous il en est qui pourraient collaborer à cette rédaction et/ou apporter des informations.

Par ailleurs, le Douglas est en passe d’être naturalisé, ce qui entraînera de grandes conséquences car il n’aura plus le statut d’essence exotique.

Je suis d’ailleurs très surprise qu’il ne soit pas considéré comme invasif car j’ai mille exemples autour de moi où il colonise, que ce soit dans des parcelles de feuillus ou dans des parcelles de résineux, y compris d’une autre essence, ou même dans les chemins ruraux (avec un taux de couverture qui ne laisse aucune chance aux colonisés...).
Écrire au journal (redaction yonnelautre.fr) qui transmettra.


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 109 / 3895597

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site En savoir plus sur ce Monde qui se réchauffe, se dérègle (...)  Suivre la vie du site Forêts  Suivre la vie du site France  Suivre la vie du site Plantations industrielles d’arbres   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License