Rubriques > Pour les Alternatives, la Biodiversité, le Climat > Climat > Agir pour le Climat > Négociations internationales >

Engagements des pays pour le climat : il reste un « écart énorme » avec l’accord de Paris

9 mars 2018 Portrait énergétique de l’Inde à l’ère Modi

Comptant pour environ 3 % du PIB mondial en 2016, contre 1,6 % en 1980, l’Inde a enregistré depuis les années 2000 une accélération de sa croissance, avec un pic en 2010 à plus de 10 %. Depuis, la croissance indienne se maintient à environ 6,8 % avec un point haut à près de 8 % en 2015, ce qui permet ainsi à New Delhi de se placer en tête des pays du G20 en matière de dynamisme économique.

Depuis 2014 et l’élection de Narendra Modi, l’Inde est entrée dans une nouvelle ère de son développement économique avec la mise en place d’une politique baptisée « Make in India ». Cette dernière vise à accélérer l’industrialisation du pays et à lui permettre de s’insérer de manière plus marquée sur les marchés internationaux.
https://theconversation.com/portrait-energetique-de-linde-a-lere-modi-92764


11 janvier 2018 Angela Merkel renonce à son objectif climat

L’Allemagne ne réduira pas de 40% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020, comme sa chancelière l’avait promis. Les chrétiens et les sociaux-démocrates qui négocient la formation d’une nouvelle coalition ont enterré le projet.
https://www.letemps.ch/monde/2018/01/10/angela-merkel-renonce-objectif-climat


4 décembre 2017 Quels instruments pour mettre en œuvre l’Accord de Paris ? L’exemple canadien

Après avoir ratifié l’Accord de Paris, les États sont au pied du mur pour mettre en œuvre leurs nouvelles politiques énergie-climat. Il est temps maintenant de déclencher les changements dans les comportements de consommation, les choix d’investissements et les dynamiques technologiques qui permettront de limiter les émissions de gaz à effet de serre, dont l’accumulation dans l’atmosphère perturbe l’équilibre climatique.

Rappelons que pour déclencher cette transition vers une économie bas carbone, les mesures d’incitation positives – labels, subventions, crédits d’impôt, etc. – ne suffiront pas. Une politique effective dans ce domaine doit aussi s’appuyer sur des contraintes.

https://theconversation.com/quels-instruments-pour-mettre-en-oeuvre-laccord-de-paris-lexemple-canadien-85915


16 novembre 2017 Après le cri d’alarme de quinze mille scientifiques, tour du monde des engagements climatiques des pays

L’Accord de Paris signé à l’issue de la COP21 a acté un système dans lequel les pays s’engagent à « apporter à la table des négociations » des contributions nationales, c’est-à-dire des mesures prises dans leur pays, pour participer à l’effort collectif de lutte contre les changements climatiques.
https://reseauactionclimat.org/cri-dalarme-scientifiques-tour-du-monde/


4 juin 2017 La Russie ne ratifiera pas l’accord de Paris sur le climat avant 2019

Le président Vladimir Poutine, qui refuse de « juger » son homologue Donald Trump, salue le texte né de la COP21 mais attend des précisions « techniques ».
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/06/03/la-russie-n-appliquera-pas-l-accord-sur-le-climat-avant-2020_5138223_3244.html


3 juin 2017 A rebours des États-Unis, l’Inde et la Chine accélèrent sur le climat

La Chine et l’Union Européenne s’apprêtent à signer un texte les engageant à contribuer à un fond pour aider les pays les plus pauvres à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Et samedi, le réchauffement climatique devrait s’inviter largement au sommet franco-indien.
Une femme portant un masque alors qu’elle marche sur un pont au dessus d’une autoroute à Pékin, en décembre 2015.
https://resistanceinventerre.wordpress.com/2017/06/03/a-rebours-des-etats-unis-linde-et-la-chine-accelerent-sur-le-climat/


10 décembre 2016 Le Canada adopte un accord a minima pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

Le texte prévoit la mise en place d’une taxe carbone progressive à partir de 2018. Deux provinces, le Saskatchewan et le Manitoba, ont refusé de le signer.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/12/10/le-canada-adopte-un-accord-a-minima-pour-reduire-les-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre_5046688_3244.html


22 novembre 2016 Climat : l’Accord de Paris ratifié par 111 pays

Cent-onze Etats, ainsi que l’UE, ont ratifié l’Accord de Paris, à l’issue de la COP22 de Marrakech (Maroc). Collectivement, ces pays représentent plus des trois quarts des émissions mondiales.
http://www.actu-environnement.com/ae/news/ratification-accord-paris-soixante-pays-27540.php4


9 novembre 2016 L’Europe à la traîne sur ses objectifs climatiques

Doit mieux faire. C’est le jugement porté sur la politique climatique de l’Union européenne (UE), par une étude présentée mardi 8 novembre à Bruxelles. L’enquête a été pilotée par l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri), en collaboration avec sept autres instituts de recherche européens. Malgré les efforts accomplis, conclut-elle, « l’UE n’est actuellement pas sur les rails pour atteindre ses objectifs » à l’horizon 2030 et 2050.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/11/09/l-europe-a-la-traine-sur-ses-objectifs-climatiques_5028195_3244.html


6 septembre 2016 Traité climat : la fausse ratification des États-Unis

Comment la presse s’est laissée berner...

Dans la fièvre du G 20 qui se tient en Chine, le gouvernement de Pékin et les journalistes ont annoncé que la Chine et les États-Unis avaient ratifié l’accord signé à Paris sur l’avenir du climat. Une annonce en trompe l’œil. Car, si le gouvernement chinois a, non démocratiquement comme d’habitude, imposé à ses « députés » cette ratification formelle dont nul ne pourra vérifier les effets, les Américains ont été largement plus hypocrites ; et la presse et les autres dirigeants de la planète ont fait semblant de les croire. L’astuce est la suivante : le président Obama s’est en fait « joint au traité ». En clair, il s’agit d’une décision personnelle qui n’a aucune valeur légale ou contraignante aux États-Unis où la ratification est du seul ressort du Sénat et de la Chambre des représentants. Lesquels sont l’un et l’autre formellement opposés à l’accord de Paris. Grâce à l’addition des positions religieuses et « anti-sciences » qui risquent de perdurer quel que soit le résultat de l’élection présidentielle du mois de novembre.

http://www.politis.fr/articles/2016/09/traite-climat-la-fausse-ratification-des-etats-unis-35286/


4 septembre 2016 COP21 : trois raisons de voir la Chine comme un (étonnant) leader de la lutte contre les gaz à effet de serre

La Chine tire toujours quelque 70% de son électricité du charbon, produisant environ 24% des émissions mondiales de CO2. Cependant, ses efforts sont sans commune mesure avec ceux que réalisent les autres grandes puissances.
http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/cop21/cop21-trois-raisons-de-voir-la-chine-comme-un-etonnant-leader-de-la-lutte-contre-les-gaz-a-effet-de-serre_1808291.html


3 septembre 2016 COP 21 : Pékin ratifie l’accord de Paris sur le climat

Le Parlement chinois a ratifié, samedi 3 septembre, l’accord de Paris sur le climat, qui avait été adopté le 12 décembre 2015 à l’issue de la COP21 – la 21e conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Il a ainsi donné un coup d’accélérateur en vue de son entrée en vigueur d’ici la fin de l’année. Le projet de loi a été présenté et adopté par le comité permanent de l’Assemblée nationale populaire, lors de la séance de clôture de sa session bimensuelle.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cop21/article/2016/09/03/cop-21-pekin-ratifie-l-accord-de-paris-sur-le-climat_4991902_4527432.html


1er septembre 2016 Energie/climat : des ONG pointent l’effort insuffisant du G20

Paris - Les pays du G20 doivent s’engager plus activement dans la décarbonisation des économies, ont exhorté jeudi des ONG de défense du climat, déplorant par exemple le financement par l’UE de projets liés aux énergies fossiles.

Les grandes puissances devront revoir à la hausse (par 6 !) leurs objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 si le monde veut tenir les engagements de l’accord et rester sous la limite des +2°C de réchauffement, a calculé Climate Transparency, dans un rapport publié à trois jours du sommet du G20 à Hangzhou (Chine).
http://www.romandie.com/news/733135.rom


24 mai 2016 Négociations climatiques : comment les pays en développement font de leur vulnérabilité un atout

À Bonn, les première négociations sur le climat post COP21 battent leur plein. Les pays émergents, les plus menacés par le réchauffement global, tentent de peser de tout leur poids. En rédigeant leurs contributions climatiques nationales, ces pays ont montré qu’ils sont prêts à adopter un mode de développement faisant la part belle aux énergies renouvelables. En d’autres termes, ils se disent prêts à faire l’impasse sur les énergies fossiles pour entrer directement dans l’ère du solaire et de l’éolien. Les acteurs économiques parlent alors d’un scénario de "leapfrog". Décryptage d’un concept qui fait tâche d’huile dans les négociations climatiques.
http://www.novethic.fr/index.php?id=100&tx_ausynovethicarticles_articles[article]=143924&L=0


4 mai 2016 Climat : des contributions nationales encore loin d’atteindre les 2°C

Quelques jours après la signature de l’Accord de Paris à New York par 177 pays, la Convention Cadre des Nations-Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) vient de publier une nouvelle synthèse des contributions des États pour lutter contre le réchauffement global. Désormais, ce sont 161 INDC qui ont été déposées par 189 pays. Que faut-il retenir ? Des progrès constatés, mais encore beaucoup à accomplir pour limiter l’augmentation de la température sous les +2°C d’ici la fin du siècle.
http://www.novethic.fr/index.php?id=100&tx_ausynovethicarticles_articles[article]=143907&L=0


22 février 2016 Comment la Suède négocie l’après COP 21

Champion des baisses d’émission, le royaume prévoit d’atteindre la neutralité carbone « nette » dès 2050. Un long chemin pas encore tout à fait balisé. Reportage.

C’est un pays fondamentalement écolo. Voilà des décennies que le royaume scandinave semble aller dans la bonne direction. Dans son index de la performance environnementale, l’université de Yale le classe au troisième rang mondial, derrière la Finlande et l’Islande. Et les statistiques donnent raison aux universitaires du Connecticut.

http://www.journaldelenvironnement.net/article/comment-la-suede-negocie-l-apres-cop-21,67479?xtor=EPR-9


10 février 2016 La Cour suprême bloque le plan Obama contre les gaz à effets de serre

Le coup est rude pour le président Barack Obama. La Cour suprême américaine a suspendu mardi 9 février le Plan américain pour une énergie propre (America’s Clean Power Plan) que le président avait présenté le 3 août dans la perspective de la conférence de Paris contre le réchauffement climatique. Ce plan vise à réduire de 32 % d’ici 2030 les émissions de gaz à effet de serre liées à la production d’électricité, sur la base de celles enregistrées en 2005.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/02/10/la-cour-supreme-bloque-le-plan-obama-contre-les-emissions-de-gaz-a-effets-de-serre_4862355_3222.html


15 décembre 2015 COP21 : l’accord adopté, les pays vont-ils tenir leurs promesses ?

Le 12 décembre 2015 rentrera-t-il dans l’histoire ? Ce samedi, les délégués des 195 pays présents pour la conférence climat de Paris ont conclu le premier accord engageant toute la planète à limiter sa pollution dès que possible pour contenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2°. Reste à savoir ce que chaque pays va en faire...

http://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/environnement/article/cop21-apres-l-adoption-de-l-accord-la-suite-depend-des-pays-751763


9 décembre 2015 COP21 : « Les engagements actuels nous conduisent tout droit à un réchauffement climatique d’au moins +3°C »

La première semaine de la COP21, des négociateurs venus de 195 pays se sont accordés sur un projet de texte adopté le 5 décembre. C’est sur cette base que planche une centaine de ministres pour élaborer un accord mondial sur le climat d’ici le 11 décembre. Que faut-il en attendre ? « Si, officiellement, un nombre croissant de pays s’est rallié à l’objectif de stabilisation à +1,5°C, les engagements qui sont sur la table des négociations, eux n’ont pas bougé d’un iota », déplore l’association des Amis de la Terre. Elle préconise plusieurs pistes d’actions pour construire le monde, soutenable, de demain.

http://www.bastamag.net/Negociations-climat-1-5oC-Chiche


6 décembre 2015 Jerry Brown : « L’Amérique mène une guerre intérieure » sur le climat

Ardent défenseur de l’environnement, le gouverneur Jerry Brown est à Paris vendredi pour représenter la Californie, en compagnie de son prédécesseur Arnold Schwarzenegger, du milliardaire « vert » Tom Steyer et d’une délégation de huit élus du Congrès de l’Etat. Sous sa houlette, la Californie s’est engagée à réduire les émissions de ses centrales énergétiques de 40 % sous le niveau de 1990 avant 2030, l’objectif le plus ambitieux d’Amérique du Nord. A la même date, 50 % de l’électricité produite dans l’Etat devra provenir d’énergies renouvelables.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/12/04/jerry-brown-l-amerique-mene-une-guerre-interieure-sur-le-climat_4824574_3244.html


2 décembre 2015 Douze Etats n’ont pris aucun engagement de réduction de leurs émissions

Douze pays, sur les 195 signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), n’ont pas rendu leur engagement de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre. Tous s’étaient pourtant engagés, en vertu d’un processus lancé en 2013, lors de la conférence climatique de Varsovie (Pologne), puis confirmé un an plus tard à Lima (Pérou), à remettre, avant le 1er octobre, leur « contribution prévue déterminée au niveau national » (en anglais intended nationally determined contribution).
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/12/01/les-douze-etats-qui-n-ont-pris-aucun-engagement-pour-le-climat_4821043_4527432.html


28 novembre 2015 Canada : L’Alberta s’engage enfin dans la lutte contre le changement climatique

À la veille d’une réunion du conseil de la fédération, rassemblant les premiers ministres canadiens, et à 6 jours de l’ouverture de la COP21, Rachel Notley, la Première ministre de l’Alberta, vient de dévoiler un ambitieux plan de lutte contre le changement climatique. Encore récemment dirigée par des climatosceptiques, la province la plus pollueuse du pays veut aujourd’hui montrer l’exemple.

http://www.novethic.fr/lapres-petrole/energies-fossiles/isr-rse/canada-l-alberta-s-engage-enfin-dans-la-lutte-contre-le-changement-climatique-143708.html


13 novembre 2015 Arabie Saoudite : une baisse des émissions de CO2 conditionnée au maintien de ses revenus pétroliers

Le premier producteur pétrolier vient de dévoiler sa contribution climatique à quelques semaines de la COP21. Une contribution tardive et pour le moins opaque puisque l’Arabie Saoudite soumet ses réductions d’émissions de CO2 au maintien de ses revenus pétroliers. Le royaume demande ainsi à ce que les conséquences économiques et sociales des politiques de lutte contre le changement climatique ne constituent pas pour lui un fardeau disproportionné. Explications.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/arabie-saoudite-une-baisse-des-emissions-de-co2-conditionnee-au-maintien-de-ses-revenus-petroliers-143689.html


7 novembre 2015 Réchauffement : l’ONU prévient que les promesses des Etats sont loin d’être « suffisantes »

A trois semaines de la conférence de Paris sur le climat, l’ONU lance vendredi 6 novembre un nouvel avertissement : bien que « sans précédent », les promesses de réduction des gaz à effet de serre faites par les Etats sont encore « loin d’être suffisantes » pour contenir le réchauffement à + 2 °C.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/11/06/rechauffement-l-onu-previent-que-les-promesses-des-etats-sont-loin-d-etre-suffisantes_4804398_4527432.html


5 novembre 2015 Le double discours des Etats andins-amazoniens sur l’environnement

Alors que les conséquences du changement climatique se font sentir aux quatre coins du globe, il est difficile pour des pays de ne pas embrasser la cause environnementale. Cela l’est d’autant plus quand une grande partie de leur territoire se trouve en Amazonie ou dans les Andes, hébergeant une des biodiversités les plus riches mais aussi une des plus vulnérables de la planète, comme c’est le cas du Pérou, de l’Equateur ou de la Bolivie.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/11/05/le-double-discours-des-etats-andins-amazoniens-sur-l-environnement_4803533_3232.html


5 novembre 2015 Le double langage de la Corée du Sud sur le climat

D’où vient le nouveau président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) ? Où siège le Fonds vert, l’institution créée en 2010 pour drainer des flux financiers nord-sud vers des plans d’actions contre le réchauffement ? Quel est le premier pays d’Asie à avoir mis en place en janvier un marché national du carbone ? A ces trois questions, une même réponse : la Corée du Sud.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/11/05/le-double-langage-de-la-coree-du-sud-sur-le-climat_4803893_4527432.html


30 octobre 2015 Bilan des engagements des Etats pour la COP21 : revoir les copies dans les 3 prochaines années

L’ONU publie une analyse des engagements des Etats avant la COP21 de Paris, qui évalue l’effet agrégé des « contributions nationales » (INDC). L’analyse, comme d’autres avant elle, confirme que ces contributions sont un premier pas très important, mais insuffisant pour limiter le réchauffement planétaire à moins 2°C d’ici la fin du 21e siècle. Au regard de l’urgence climatique, tous les Etats, en particulier les moins bons élèves, devront revoir leur copie avant 2018. Cela tombe bien : c’est possible, et bénéfique pour leur économie, leurs emplois, la santé de leur population.

http://macop21.fr/bilan-des-engagements-des-etats-revoir-les-copies-dans-les-3-prochaines-annees/


30 octobre 2015 Seyni Nafo (porte-parole du groupe africain de la COP21) : "l’Afrique ne signera pas un accord sans ambition"

Continent particulièrement vulnérable au changement climatique et pourtant peu émetteur de gaz à effet de serre, l’Afrique va devoir hausser le ton lors de la conférence sur le climat de Paris. C’est bien ce que compte faire le Groupe africain qui représente 54 pays et près d’un milliard d’habitants. Nous avons rencontré son porte-parole, le Malien Seyni Nafo, lors des négociations de Bonn de septembre. Il plaide pour un accord "inclusif, ambitieux et équitable". Et le développement massif des énergies renouvelables.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/seyni-nafo-porte-parole-du-groupe-africain-de-la-cop21-l-afrique-ne-signera-pas-un-accord-sans-ambition-143667.html


12 octobre 2015 Engagements des pays pour la COP21 : La cruauté des chiffres

Alors qu’approche la COP 21 (ou, dans le jargon technique, la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques), il est désormais possible de dresser le bilan des offres de contributions nationales à la lutte contre le réchauffement. Au 8 octobre, 146 pays représentant 87 % des émissions mondiales avaient en effet rendu publiques leurs offres de contributions. Selon Climate Action Tracker, l’organisation qui fait référence en la matière, les engagements actuels nous placent sur la trajectoire d’un réchauffement probable de 2,7 °C par rapport à la période préindustrielle. C’est loin au-delà de la limite de 2 °C fixée par la communauté internationale, mais bon nombre de commentateurs estiment que cela représente un progrès certain.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/10/12/emissions-de-co2-la-cruaute-des-chiffres_4787349_4527432.html


5 octobre 2015 Climat : les stratégies d’atténuation des émissions de GES se précisent

Les 147 contributions nationales publiées dessinent les grandes lignes des stratégies de réduction des émissions de GES. Les engagements formulés traduisent la grande variété des politiques nationales. Certains pays brillent par leur absence. Décryptage.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/climat-cop21-indc-147-contributions-strategie-reduction-ges-25375.php4


3 octobre 2015 COP21 : ce qu’il faut savoir des engagements africains pour le climat

La date limite est désormais passée. Les 195 pays attendus à Paris du 30 novembre au 11 décembre pour la COP21 avaient en effet jusqu’au 1er octobre minuit pour rendre leur copie en matière d’engagements climatiques. Une date respectée par la grande majorité des pays africains, dont les promesses doivent désormais être financées.

http://www.jeuneafrique.com/269026/societe/cop-21-quil-faut-savoir-engagements-africains-climat/


3 octobre 2015 COP 21 : effets d’annonces et doubles discours, la folle semaine du climat

La Chine, les Etats-Unis, le Brésil ou l’Inde ont récemment multiplié les pas en avant. Le point de vue de Yannick Jadot, eurodéputé vert, à deux mois de la conférence de Paris.

http://www.telerama.fr/monde/cop-21-effets-d-annonces-et-doubles-discours-la-folle-semaine-du-climat,132228.php


2 octobre 2015 À quoi servent les contributions climatiques avant la COP 21  ?

Depuis février 2015 et la contribution de la Suisse, une centaine de pays ont soumis à l’ONU leurs " contributions climatiques ", appelées INDC (Intended Nationally Determined Contribution). Un processus très différent de celui employé à Copenhague en 2009, où les négociations furent un échec cuisant, favorisant une approche " bottom-up ", de la base vers le haut, considérée comme plus réaliste.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/a-quoi-servent-les-contributions-climatiques-avant-la-cop-21-143628.html


2 octobre 2015 Quotas de CO2 : l’engagement de la Chine risque de rester lettre morte

Pour sa première visite d’Etat à la Maison Blanche le 25 septembre dernier, le Président chinois Xi Jinping a annoncé la création d’un marché de quotas de CO2 dans son pays à l’horizon 2017, qui deviendrait alors le plus grand au monde. Un engagement concret dans la lutte contre le réchauffement climatique et une très bonne nouvelle pour les organisateurs de la Conférence mondiale de Paris pour le climat, la COP 21, qui aura lieu dans deux mois. Mais pour que cette annonce soit suivie d’effets, l’Etat le plus pollueur de la planète a encore de nombreux défis à relever.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/pollution/isr-rse/sommet-obama-xi-jinping-sur-le-climat-l-engagement-de-la-chine-sur-les-quotas-de-co2-risque-de-rester-lettre-morte-url-marche-gaz-a-effet-de-serre-co2-carbone-pollution-143624.html


2 octobre 2015 COP21 : malgré des efforts, les engagements des Etats restent insuffisants

Le compte Twitter de Christiana Figueres, la secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), n’a jamais été aussi actif. Depuis 48 heures, la patronne de l’agence onusienne – ou plus probablement son équipe employée à l’animation des réseaux sociaux – a posté une centaine de messages, dont plus de la moitié pour féliciter les pays d’avoir remis leur contribution à la lutte contre le réchauffement le 1er octobre au plus tard, le délai fixé par la CCNUCC.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/10/01/cop21-malgre-des-efforts-les-engagements-des-etats-restent-insuffisants_4780397_4527432.html


29 septembre 2015 Réchauffement climatique : "2°C", un objectif mirage

S’il y a un chiffre simple à retenir des complexes négociations internationales sur le climat (COP 21), c’est le "2°C", soit l’objectif de limitation de la hausse de la température globale d’ici 2100. Rapidement devenu le symbole de la lutte contre le réchauffement climatique, ce dénominateur commun est aussi utile politiquement que contesté scientifiquement.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/rechauffement-de-la-temperature-les-2-c-un-objectif-mirage-143623.html


29 septembre 2015 Lutte contre le réchauffement : le Brésil se pose en exemple

Les médias brésiliens ont qualifié les objectifs d’« audacieux », le porte-parole de Greenpeace, d’« irréalistes ». Dimanche 27 septembre, à la tribune de l’Organisation des Nations unies (ONU), à New York, la présidente brésilienne, Dilma Rousseff, a annoncé la contribution de son pays pour contenir le réchauffement de la planète sous le seuil des deux degrés.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/paris-climat-2015/article/2015/09/28/lutte-contre-le-rechauffement-le-bresil-se-pose-en-exemple_4775098_4527432.html


22 septembre 2015 COP 21 : la Tunisie prévoit une baisse de son intensité carbone de 41% d’ici à 2030

Après l’Algérie début septembre, la Tunisie a publié sa contribution climatique en vue de la COP 21. Au menu, une réduction minimum de 13 % de son intensité carbone d’ici à 2030 (par rapport à 2010) et une réduction de 28 % supplémentaire conditionnée à la mise en place de mécanismes d’aides internationales.

L’intensité carbone mesure les émissions générées pour chaque point de PIB produit. Une baisse de l’intensité carbone ne signifie pas forcément une baisse des émissions, spécialement dans les économies émergentes dont le PIB croît fortement chaque année.

http://www.novethic.fr/breves/details/cop-21-la-tunisie-prevoit-une-baisse-de-son-intensite-carbone-de-41-dici-a-2030.html


19 septembre 2015 L’UE adopte une position commune avant la conférence mondiale sur le climat

Un rendez-vous « crucial » et « historique » pour « renforcer l’action collective et accélérer la transformation globale vers une société à faible émission de carbone et résiliente au changement climatique ». Les Etats membres de l’Union européenne (UE) se sont accordés, vendredi 18 septembre, sur une position commune en vue de la conférence mondiale sur le climat (COP21), qui s’ouvrira le 30 novembre à Paris.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/climat/article/2015/09/18/l-ue-adopte-une-position-commune-avant-la-conference-mondiale-sur-le-climat_4762758_1652612.html


9 septembre 2015 La carte interactive des engagements de réduction des émissions par les Etats

Début septembre, 58 Etats ont publié leurs engagements de réduction d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Les engagements actuels des Etats sont très insuffisants

Dans la perspective de la conférence sur le climat à Paris fin novembre (COP 21), les 196 Etats-membres de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC - en anglais UNFCCC) doivent publier sur leurs engagements propres de limitation des émissions de gaz à effet de serre. A ce jour, début septembre, 58 pays ont présenté leurs contributions.

http://www.reporterre.net/La-carte-interactive-des-engagements-de-reduction-des-emissions-par-les-Etats


5 septembre 2015 Engagements des pays pour la COP21 : vers un réchauffement de 3°C ?

Les contributions volontaires des États en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre sont insuffisantes et inadaptées, selon le Climate Action Tracker (CAT), une alliance de quatre organismes de recherche sur le climat. Selon eux, bien loin du scénario cible des 2°C, les engagements actuels des États mèneraient vers un réchauffement d’environ 3°C.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/cop-21-et-contributions-indc-vers-un-rechauffement-de-3-c-143591.html


4 septembre 2015 Négociations sur le changement climatique : coup de semonce des Etats à Bonn

Depuis le début de la session de rentrée de Bonn, la grogne couvait parmi les délégués de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Mercredi 2 septembre au soir, elle a éclaté au grand jour lors de l’assemblée plénière convoquée à la demande expresse des membres de la CCNUCC.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/paris-climat-2015/article/2015/09/03/negociations-sur-le-changement-climatique-coup-de-semonce-des-etats-a-bonn_4745029_4527432.html


3 septembre 2015 Climat : François Hollande sera-t-il le cancre de la classe ?

La France, mauvaise élève sur les enjeux climatiques ? A moins de 90 jours de la conférence internationale sur le climat, les Amis de la Terre dressent un état des lieux des soutiens publics et privés au charbon, sous la forme de « cahiers de vacances » teintés d’humour où l’association, tel un enseignant mécontent, note les efforts des entreprises et des banques françaises en la matière. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le bilan n’est pas très bon : aucune banque privée et entreprise dans laquelle l’Etat est actionnaire, ne s’est engagée à mettre un terme à tout soutien à ce combustible le plus émetteur de CO2. Les centrales d’EDF par exemple, dont l’État est actionnaire à 85 %, émettent à l’étranger plus de 69 millions de tonnes de CO2 par an (lire nos contre-rapports sur EDF et Engie).

http://www.bastamag.net/Climat-mauvaise-rentree-des-classes-pour-Hollande


2 septembre 2015 Les promesses pour la COP-21 loin des 2°C (bis)

Même réalisées, les "promesses" des États pour la COP-21 sont insuffisantes pour éviter un dérapage climatique supérieur à 2°C, annonce le consortium Climate action tracker.

Une analyse qui porte sur les documents envoyés au secrétariat de la Convention Climat de l’ONU. Parmi eux les experts du CAT ont analysé les promesses de 56 pays, dont ceux de l’Union Européenne, qui représentent 64,5% des émissions mondiales de 2010.

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2015/09/les-promesses-pour-la-cop-21-loin-des-2c-bis.html


1er septembre 2015 Climat : à trois mois de la COP21, les Etats ont encore du chemin à faire

Moins de cent jours séparent désormais les délégués des 196 membres de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), réunis à Bonn depuis lundi 31 août, de la 21e conférence mondiale sur le climat ou COP21. Programmée du 30 novembre au 11 décembre à Paris, la réunion onusienne vise un accord universel pour contenir le réchauffement sous le seuil des 2 °C supplémentaires.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/paris-climat-2015/article/2015/08/31/climat-les-pays-vont-tenter-de-rattraper-leur-retard_4741297_4527432.html


20 août 2015 Engagements des pays pour la COP21 : loin des 2°C !

Même si elles sont tenues, les promesses des États à la COP-21 ne permettront pas d’atteindre les objectifs climatiques visés. C’est ce qu’affirme une étude du Grantham Institute, de la London School of Economics (ici en pdf).

Les trois auteurs - Rodney Boyd, Joe Cranston Turner et Bob Ward - se sont appuyés sur les "promesses" déposées au Secrétariat de la Convention Climat de l’ONU au 20 juillet dernier. Ils ont fait les comptes.

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2015/08/cop-21-les-promesses-loin-des-2c.html


11 août 2015 Les modestes ambitions de l’Australie pour le climat

Les engagements de l’Australie pour le climat se faisaient attendre ; le premier ministre, Tony Abbott, les a annoncés mardi 11 août. Le pays, qui est l’un des premiers pollueurs par habitant, veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 26 % d’ici à 2030, par rapport au niveau de 2005. Le chef du gouvernement les juge « ambitieux », mais les défenseurs de l’environnement ne cachent pas leur déception. Une cinquantaine de pays (dont les 28 de l’Union européenne) ont désormais rendu leur contribution à l’ONU, en préparation de la conférence mondiale sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre (COP21).
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/paris-climat-2015/article/2015/08/11/les-modestes-ambitions-de-l-australie-pour-le-climat_4720708_4527432.html


5 août 2015 Obama et le climat : vers de véritables changements ?

Il en avait fait une promesse électorale en 2008. Barack Obama s’est engagé officiellement en faveur du climat. A quelques mois de la COP21 organisée en France, le président des Etats-Unis a détaillé ses engagements. Quelles sont ces mesures ? Pourquoi les annoncer en fin de mandat ? Comment les mettre en œuvre ? Les explications de notre correspondant, Gilles Paris.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/videos/video/2015/08/04/obama-et-le-climat-vers-de-veritables-changements_4711558_1669088.html


4 août 2015 Avant la COP21, quels sont les engagements des Etats pour le climat ?

Quelques mois avant la conférence sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre 2015, le président américain Barack Obama a présenté son plan pour le secteur énergétique des Etats-Unis. Il a, entre autres, choisi d’imposer aux centrales électriques américaines une forte baisse d’émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 32 % d’ici 2030, pour parvenir à l’objectif national de 26 à 28 % de baisse des rejets à l’horizon 2025.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/11/climat-ou-en-sont-les-engagements-des-etats-avant-la-conference-de-paris_4613786_4355770.html


18 juillet 2015 Les engagements du Japon pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre déçoivent

Le Japon, sixième émetteur de gaz à effet de serre, s’engage à réduire ses émissions de 26 % entre 2013 et 2030. Afin de parvenir à cet objectif, l’énergie nucléaire, très impopulaire et inutilisée depuis la catastrophe de la centrale de Fukushima en 2011, devrait fournir 20 à 22 % de l’électricité, selon les engagements donnés à l’ONU par Tokyo, qui figuraient samedi sur le site de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/07/18/les-engagements-du-japon-pour-reduire-ses-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre-decoivent_4688227_3216.html


17 juillet 2015 COP21 : "les copies des pays en développement plus précises que celles des pays développés"

La Conférence de Paris sur le climat sera un des grands rendez-vous internationaux de la fin d’année 2015. Les représentants de 195 pays se réuniront à Paris pour lutter contre le réchauffement climatique. D’ici là, ils doivent faire part de leurs engagements auprès de l’ONU. Les pays en développement se révèlent plutôt bons élèves, juge Pierre Radanne, membre du Comité Climat France Info.

http://www.franceinfo.fr/actu/monde/article/cop21-les-copies-des-pays-en-developpement-plus-precises-que-celles-des-pays-developpes-706299


7 juillet 2015 COP 21 : les objectifs sud-coréens de réduction d’émissions de CO2 très insuffisants

La Corée du Sud a publié le 30 juin dernier sa contribution climatique en vue de la COP 21. Ses objectifs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre sont très modestes. Séoul se fixe comme ambition une diminution de ses émissions de 37 % par rapport à un scénario " business as usual". En 2009, le pays s’était déjà engagé à une réduction de 30 % d’ici 2020 par rapport à ce scénario. Un effort très léger qui ne répond pas à l’urgence climatique.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/cop-21-les-objectifs-sud-coreens-de-reduction-d-emissions-de-co2-tres-insuffisants-143461.html


2 juillet 2015 Climat : les contributions des Etats pour la COP 21

Progressivement, les 196 Etats participant aux négociations climatiques dévoilent leur engagement à la lutte contre les changements climatiques en vue de la conférence de Paris en décembre 2015. Synthèse des engagements pris.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/climat-contribution-cop21-etats-objectif-2030-24258.php4


1er juillet 2015 Climat : la Chine sur la bonne voie ?

Premier pollueur mondial, la Chine a envoyé, mardi 30 juin, un signal très positif pour les négociations climatiques qui patinent. A cinq mois de la conférence de Paris, la COP21, le premier ministre, Li Keqiang, a dévoilé sa « contribution » à la lutte contre le changement climatique en s’engageant à plafonner ses émissions de gaz à effet de serre autour de 2030 et à réduire radicalement son intensité carbone.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/07/01/climat-la-chine-sur-la-bonne-voie_4665880_3232.html


15 juin 2015 COP 21 : ça ne suffit pas !

Pour l’AIE, les promesses climatiques des principaux pays ne suffisent pas pour stabiliser le réchauffement à 2°C. Seules solutions : utiliser les meilleures technologies énergétiques disponibles et se préparer à une interdiction de l’utilisation du charbon.

http://www.journaldelenvironnement.net/article/cop-21-ca-ne-suffit-pas,59547


12 juin 2015 COP 21 : le Maroc publie une contribution climatique "assez ambitieuse"

Le Maroc est le deuxième pays africain à publier sa contribution nationale de lutte contre le changement climatique, en vue de la Conférence climat de Paris (COP 21). Le pays s’engage dans celle-ci à ralentir ses émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 32% à l’horizon 2030, s’il bénéficie d’un appui financier international suffisant. Le pays hôte de la future COP 22 est en effet engagé dans un plan d’adaptation, et va continuer à réduire ses subventions aux énergies fossiles.
Drapeau marocain flottant sur une ferme éolienne située à proximité de Tanger.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/cop-21-le-maroc-publie-une-contribution-climatique-assez-ambitieuse-selon-nicolas-hulot-143397.html


12 juin 2015 Climat : l’Éthiopie s’engage à se développer sans polluer davantage

C’est un engagement fort, qui peut servir de modèle aux pays en développement. L’Éthiopie, qui a publié sa contribution nationale en prévision de la Conférence Climat de Paris (COP 21) ce mercredi 10 juin, prévoit de maintenir son niveau d’émission de gaz à effet de serre en 2030 au niveau de 2010, à 145 millions de tonnes équivalent CO2. Un pari énorme pour ce pays, parmi les moins avancés, dont la croissance tourne autour de 10% depuis dix ans.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/climat-l-ethiopie-s-engage-a-se-developper-sans-polluer-davantage-143401.html


10 juin 2015 COP 21 : les engagements du Japon ne sont pas à la hauteur de l’urgence climatique

À l’occasion du sommet du G7, qui se tient en Allemagne jusqu’à demain, le Japon a dévoilé ses objectifs de réduction de gaz à effet de serre avant le sommet climatique de Paris (COP 21) qui aura lieu à la fin de l’année. Mais les engagements affichés par le Japon semblent insuffisants au regard des perspectives climatiques : la contribution qui vient d’être publiée (parvenir à diminuer de 26 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à 2013) apparaît en effet comme incompatible avec un maintien de la température globale sous les deux degrés d’ici la fin du siècle.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/cop-21-les-engagements-du-japon-ne-sont-pas-a-la-hauteur-de-l-urgence-climatique-143379.html


6 juin 2015 COP21 : « Le Costa Rica sera “le premier pays neutre”en carbone d’ici à 2021 »

Luis Guillermo Solis, président du Costa Rica, qui sera en France le 5 juin, exhorte les pays d’Amérique centrale à parler d’une seule voix lors de la prochaine Conférence de l’ONU sur le Climat (COP21) à Paris et assumer leur responsabilité dans le réchauffement climatique.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/06/05/cop21-le-costa-rica-sera-le-premier-pays-neutre-en-carbone-d-ici-a-2021_4648260_3244.html


16 mai 2015 Le Canada veut réduire de 30 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030

Le gouvernement canadien s’est engagé, vendredi 15 mai, à réduire de 30 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à 2005 en annonçant ses objectifs pour la conférence de l’ONU sur le climat en décembre à Paris.

Cet objectif, que le Canada devait fixer avant le sommet du G7 tout début juin, est « ambitieux », a déclaré lors d’une conférence de presse la ministre de l’Environnement Leona Aglukkaq, tandis que les défenseurs de l’environnement le jugeaient nettement insuffisant.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/climat/article/2015/05/16/le-canada-veut-reduire-de-30-ses-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre-d-ici-2030_4634517_1652612.html


26 avril 2015 Climat : « L’enthousiasme de l’Australie pour les énergies fossiles reste intact ! »

Le Premier ministre australien Tony Abbott est en visite à Paris lundi 27 avril à l’occasion du centenaire de la journée commémorative de l’Australian and New Zealand Army Corps (ANZAC ), qui est pour les Australiens une date historique puisque c’est celle de la première grande intervention armée des forces australiennes et néo-zélandaises, lors de la première guerre mondiale de 1914-1918.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/26/l-enthousiasme-de-l-australie-pour-les-energies-fossiles-reste-intact_4622989_3244.html


17 avril 2015 Climat : les grands pays annoncent leurs engagements de réduction des émissions

Plusieurs grands pays - Etats-Unis, Europe, Russie - viennent d’annoncer leurs engagements de réduction de gaz à effet de serre. Pour y voir plus clair, Reporterre a établi une carte des émissions des pays du monde. Par ailleurs, le processus de négociation sur le climat continue. Ce week-end aura lieu le Forum des économies majeures, une importante - et discrète - réunion à Washington, à laquelle participera Laurent Fabius.

http://www.reporterre.net/Climat-les-grands-pays-annoncent


13 avril 2015 Climat : où en sont les engagements des Etats avant la conférence de Paris

Quelques mois avant la conférence sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre 2015, les Etats ont commencé à rendre leurs « contributions » établissant leurs engagements de réduction de gaz à effet de serre. Un premier point d’étape avait été fixé au 31 mars pour ceux qui étaient « prêts à le faire ». Les autres le feront progressivement jusqu’à la prochaine date limite, fixée au 1er octobre. Au 9 avril, 34 pays (dont les 28 de l’Union européenne) ont rendu leur contribution.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/11/climat-ou-en-sont-les-engagements-des-etats-avant-la-conference-de-paris_4613786_4355770.html


11 avril 2015 Climat : en amont de la COP 21, des pays en développement publient aussi leur contribution nationale

Si les contributions nationales de lutte contre le changement climatique des États-Unis, de l’Europe ou de la Russie ont été largement relayées par les medias, d’autres, comme celles du Mexique et du Gabon, n’ont pas eu les mêmes faveurs. Elles ont pourtant leur importance car elles proviennent de pays en développement, des pays qui n’étaient jusque-là (avec le système du protocole de Kyoto) pas concernés par la prise d’engagement en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Décryptage.
http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/climat-en-amont-de-la-cop-21-des-pays-en-developpement-publient-aussi-leur-contribution-nationale-14.html


4 avril 2015 COP 21 : en amont de la conférence de Paris, la Russie s’engage dans la lutte contre le réchauffement climatique

La Russie a publié ce 31 mars au soir sa contribution en vue de la COP21, se positionnant ainsi in extremis comme membre des pays moteurs dans la lutte contre le changement climatique. Un engagement de bon augure pour la signature d’un accord mondial à Paris à la fin de l’année. Le quatrième émetteur de gaz à effet de serre dans le monde prévoit en effet une réduction de 25 à 30% de ses émissions d’ici à 2030.

http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/cop-21-en-amont-de-la-conference-de-paris-la-russie-s-engage-dans-la-lutte-contre-le-rechauffement-c.html


31 mars 2015 L’objectif des Vingt-Huit de réduire d’au moins 40 % leurs émissions d’ici à 2030

Pour le commissaire européen à l’action climatique et à l’énergie Miguel Arias Cañete, l’objectif des Vingt-Huit de réduire d’au moins 40 % leurs émissions d’ici à 2030 constitue une base solide dans la préparation de la conférence de Paris.

L’Union européenne est, après la Suisse, le deuxième espace économique à avoir révélé ses objectifs de lutte contre le changement climatique. Quels en sont les axes majeurs ?

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/03/30/le-rendez-vous-de-paris-sur-le-climat-sera-crucial_4605555_3244.html


28 mars 2015 Avant le sommet de Paris, le Mexique s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre

Le Mexique, premier pays émergent à présenter ses objectifs en vue de la conférence de Paris sur le changement climatique fin 2015, s’est engagé vendredi 27 mars à réduire ses émissions de gaz à effet de serre à partir de 2026.

Il prévoit de faire baisser ses émissions de 22 % et ses émissions de carbone de 51 % à l’horizon 2030.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/03/28/avant-le-sommet-de-paris-le-mexique-s-engage-a-reduire-ses-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre_4603112_3244.html


6 décembre 2022

Par Rédaction Yonne Lautre

Publié le mardi 6 décembre 2022

Mis à jour le mardi 6 décembre 2022