Rubriques > Pour les Alternatives, la Biodiversité, le Climat > Climat > Agir pour le Climat > Négociations internationales >

À quoi servent les COP ? La « Davos-isation » de la COP climat

 La « Davos-isation » de la COP climat 16.02.24
Les négociations annuelles de l’ONU sur le climat sont censées être des espaces dans lesquels peut être élaborée une réponse internationale au problème le plus urgent de notre époque, la crise climatique. Mais pour nombre de participant·es à la dernière Conférence des Parties (COP), qui s’est tenue à Dubaï en décembre 2023, il s’agissait plutôt d’une foire commerciale. Les mouvements sociaux étaient largement absents. Cela s’explique en partie par les difficultés à se mobiliser dans un pays répressif (pour la deuxième année consécutive, après l’Égypte en 2022). Un boycott déterminé en solidarité avec Gaza a également incité nombre d’activistes à rester chez eux[1]. Les entreprises, quant à elles, étaient présentes en masse. Un nombre record de 2 756 lobbyistes de l’industrie des combustibles fossiles et du secteur de la viande ont rempli les salles de la conférence. L’un d’entre eux, le directeur de la compagnie pétrolière nationale des Émirats arabes unis, présidait l’événement[2].
https://grain.org/fr/article/7106-la-davos-isation-de-la-cop-climat

 « Cop » : aux origines de la mascarade 17.01.24
À Dubaï, siège de la dernière « Cop » (Conference of parties), le lobby des énergies fossiles se trouvait en position confortable. Pas moins de 2.456 participants à l’événement entretenaient des liens avec le secteur du gaz et du pétrole. Tout indique qu’il en sera de même pour la suivante. La Cop 28 avait été organisée par Sultan al-Jaber, président de la principale compagnie pétrolière des Émirats arabes unis. La Cop 29 le sera par Mukhtar Babayev, qui cumule seize années de direction à SOCAR, le géant pétro-gazier d’Azerbaïdjan. L’omniprésence des intérêts fossiles aux dernières « Cop » fait ressortir le souvenir des premiers « sommets de la Terre », convoqués avec une certaine nostalgie. Pourtant, dès la conférence de Stockholm (1972), le secteur de l’or est présent. Il bénéficie d’un allié de taille : Maurice Strong, pétrolier et sous-secrétaire général de l’ONU. Naviguant entre le Club de Rome et les énergies fossiles, il allait avoir une influence considérable dans la configuration des sommets à venir.
https://lvsl.fr/cop-aux-origines-de-la-mascarade/

 À quoi servent les COP ? Une brève histoire de la négociation climatique 30.11.23
À quoi servent les COP ? Certains mettent en doute leur utilité. Du sommet de Rio à la COP28, un retour historique permet de mieux saisir les enjeux de la négociation climatique.
https://theconversation.com/a-quoi-servent-les-cop-une-breve-histoire-de-la-negociation-climatique-218366

 À quoi servent les COP : 30 ans d’avancées et d’impasses 29.11.23
Les COP, souvent décriées, contribuent pourtant à décarboner la planète. Retour sur trois décennies de négociations onusiennes avant l’ouverture de la 28e conférence internationale sur le climat à Dubaï, le 30 novembre.
https://reporterre.net/A-quoi-servent-les-COP-30-ans-d-avancees-et-d-impasses

Par Rédaction Yonne Lautre

Le dimanche 5 mai 2024

Mis à jour le 5 mai 2024