Rubriques > Pour les Alternatives, la Biodiversité, le Climat > Climat > Climat, Réchauffement & Catastrophes "naturelles" > Réflexions, débats sur le climat >

Climato-négationnisme : Sciences du climat : le déni ne faiblit pas

Climatosceptiques ou "climato-réalistes" ou climatomenteurs

 Sciences du climat : le déni ne faiblit pas 1.05.24
« Le climatoscepticisme stagne plus qu’il ne régresse », constate la dernière étude de l’Observatoire international Climat et Opinions Publiques (Obs’COP) présentée par EDF en novembre 2023. Plus d’un tiers de la population mondiale attribue le changement climatique à un phénomène naturel voire nie son existence. La France ne fait pas exception puisqu’une partie non-négligeable de la population est climatosceptique, d’après un baromètre de l’ADEME de 2023 sur les représentations climatiques des Français. Malgré une exposition croissante à des évènements extrêmes, les sciences du climat semblent encore avoir du mal à se faire entendre.
https://www.goodplanet.info/2024/04/30/sciences-du-climat-quest-ce-qui-ne-passe-pas/?idU=1

 Sur TiKTok, Instagram, Youtube… masculinisme rime avec climatoscepticisme 17.04.24
Au-delà de leurs postures misogynes, de nombreux influenceurs masculinistes propagent aussi des idées fausses sur le réchauffement climatique. Parce qu’ils aiment trop les voitures, la viande… et la domination. Décryptage.
https://basta.media/sur-tiktok-instagram-youtube-masculinisme-rime-avec-climatoscepticisme-influenceurs

 Pourquoi le climatoscepticisme séduit-il encore ? 11.01.24
C’est un paradoxe de notre époque : alors que les effets du changement climatique sont de plus en plus couverts par les médias et n’ont jamais été aussi saillants pour les populations, le climatoscepticisme reprend lui des forces au gré de l’actualité climatique. D’après un sondage mené par Ipsos et le Cevipof en 2023, ce sont 43 % de Français qui refusent de « croire » au réchauffement du climat.
https://theconversation.com/pourquoi-le-climatoscepticisme-seduit-il-encore-218639

 Le climatoscepticisme change de nature : il devient idéologique 23.11.23
Le climatoscepticisme est en train de changer de nature. Il n’est plus seulement le fait des lobbies pétroliers ou agrochimiques qui s’opposent depuis des décennies à la transition écologique. Il tient à une hostilité plus générale et diffuse envers la science et les élites. Les enjeux climatiques empruntent désormais une voie idéologique pour investir la société, en utilisant les porte-voix populistes. L’urgence climatique devient une urgence démocratique.
https://up-magazine.info/decryptages/analyses/121819-le-climatoscepticisme-change-de-nature-il-devient-ideologique/

Climatomenteurs car en fait ils savent.

Par Rédaction Yonne Lautre

Le mercredi 1er mai 2024

Mis à jour le 1er mai 2024