Yonne Lautre

Poster un message

En réponse à :

Gérard Robert : MEDICAMENTS, LA DÉPENDANCE versus la SOUVERAINETÉ de la FRANCE. Toute la population française est concernée !

Brèves et chroniques
samedi 17 octobre 2020 par Robert Gérard

C’est entre nous...

MEDICAMENTS, LA DÉPENDANCE versus la SOUVERAINETÉ de la FRANCE.
Toute la population française est concernée !

Je vous ai déjà entretenu ici sur la dépendance de la France face à la Chine et à l’Inde pour ce qui concerne les principes actifs contenant les molécules pour fabriquer les médicaments !

Dans un dossier paru dans le média « La Montagne »*, Fabien Riolet, directeur général de l’association « Polepharma », basée à Chartres, dont le but est d’aider les entreprises qui le souhaiteraient à relocaliser, revient sur cette nécessité de fabrication des médicaments sur notre territoire.

Fabien Riolet déclare : « La production de médicaments est totalement externalisée en Chine et en Inde. Pour certains médicaments, nous dépendons de ces pays, à hauteur de 100 %. La Covid 19 a révélé au grand public quelque chose que nous dénoncions aux autorités depuis de nombreuses années, » il ajoute « Ce sont les dirigeants de la France et les industriels de la profession qui nous ont mis dans cette situation de dépendance extrême, et ce depuis une bonne douzaine d’années ! »

Fabien Riolet a alerté le gouvernement à maintes reprises, mais en vain. Les signes avant-coureurs de la situation se sont révélés il y a quelques années. Les ruptures de certains médicaments stratégiques pour soigner les gens ont été constatées. Aujourd’hui, d’autres sources appartenant à la profession médicale, confirment et dénoncent les ruptures dans les médicaments comme le curare, pour lutter contre certaines maladies graves et les anticancéreux tel l’Amériticine. (44 médicaments en rupture de stock en 2008, 868 dix ans plus tard et enfin 1500 en 2019.) Ces ruptures ne peuvent qu’être orchestrées, elles réduisent irrémédiablement les chances de guérison de ces malades, c’est criminel ! Depuis 12 ans, tous nos gouvernements sont complices !

Un rapport du Sénat, un autre de l’Académie de pharmacie dénonçant cette situation n’y ont rien fait.

Mr Riolet déclare aussi : « L’organisation d’un colloque par Polepharma aux Invalides à Paris, (14 mai 2019) parlant de la « souveraineté » de la France devant la menace sécuritaire sur les médicaments, a été mal vue par les autorités. » puis il revient sur la dépendance de nos armées : « La pharmacie centrale des armées a fait part de sa dépendance vis-à-vis de l’Asie, les responsables militaires ont même précisé que dans le cas de tension sur un produit particulier, leurs demandes auprès des partenaires européennes étaient restées lettre morte... »

Dans un moment de tension forte, c’est du chacun pour soi, car tout le monde en a besoin en même temps ! (on l’a constaté avec les masques, gants, surblouses et les respirateurs dès les premiers mois de la pandémie en cours.) Aujourd’hui, 10 mois et un nouveau ministre de la santé plus tard, des ruptures subsistent toujours...bis repetita ?
Mr Riolet dit aussi : « Si nous voulons construire une ou des usines de production de principes actifs et de médicaments, il faut démarrer tout de suite, car il faut compter au moins trois années avant que celles-ci soient opérationnelles. » Déjà 10 mois de passés...et nous ne voyons rien venir...il n’y pas urgence !

Nous avons donc vu à la lecture de ce dossier, que les délocalisations se sont accélérées depuis une douzaine d’années...
Qui était au pouvoir en ces époques 2008/2020 ?
- 2007/2012, un certain Nicolas Sarkozy est président de la République. Sa ministre de la santé est Mme Roselyne Bachelot. Plusieurs fois ministre auparavant, Mme Bachelot avait avant occupé des postes à responsabilité dans des groupes pharmaceutiques privés. Après être passée par le média D8, elle est aujourd’hui ministre de la Culture du cabinet Castex... On sait toujours remercier (télé, ministère) les zélés serviteurs du système ultralibéral !
- 2012/2017, le président est un grand socialiste...mais très libéral : François Hollande. Sa ministre de la Santé se nomme Marisol Touraine ! On sait où en est Hollande ! Pour son ex-ministre de la santé, qui s’est vu réduire son impôt de solidarité sur la fortune par un certain Macron Emmanuel, elle a été recasée à la tête de l’association UNITAIDE qui vise à réduire le coût des médicaments... pour la France ?
- 2017/2020, Emmanuel Macron est à la manœuvre, avec Mme Buzyn qui va agir en bon « petit soldat » du système en place depuis 40 ans, minimisant d’entrée de jeu, le risque sanitaire de la Covid 19. Elle supprimera, comme Mmes Bachelot et Touraine, des milliers de lits dans les hôpitaux, déstabilisera ce même hôpital public, participera à la réduction irresponsable des personnels et des budgets, des stocks de masques et de tous les matériels qui ont manqué pour lutter contre la Covid 19 au début de la pandémie et qui sont sûrement responsables de décès prématurés. Précédemment, dans les années 1990-2005, Mme Buzyn a été salariée de plusieurs laboratoires pharmaceutiques : Gensyme devenu Sanofi, Bristol Meyers-Squibb et Novartis où elle a siégé au conseil consultatif**. Bien sûr, aucun conflit d’intérêt...
Pour pallier les ruptures chroniques des médicaments essentiels, le premier ministre Édouard Philippe, proposait le 19 septembre 2019, une loi fixant les stocks minimum de certains types de médicaments à une durée variant entre 2 mois et 4 mois.
Les « influenceurs » des labos pharmaceutiques, les technocrates et les ultralibéraux étaient en embuscade, ils veillaient au grain. Ils œuvrent donc pour la réduction de la durée des futurs stocks stratégiques de médicaments et par là-même pour ne pas réduire la rente des actionnaires.
Las, un an plus tard, le décret prévu par la loi santé de décembre 2019 n’est toujours pas paru et l’avant-projet de loi, ne prévoit plus que 1 et 2 mois de stock suivant le médicament. Ceux-là protègent la rente, pas les malades !!!

Peut-être qu’une seconde pandémie aiderait ces gens-là à comprendre les enjeux de la santé des populations...et les populations à bien réfléchir avant de glisser leurs bulletins de vote dans les urnes !

Gérard ROBERT
17 octobre 2020.
*YR 06/10/2020.
** Médiapart


En réponse à :

Gérard Robert : LE FLUX TENDU, AVATAR DU NEOLIBERALISME...

6 juin 202006:42, par Yonne Lautre

C’EST ENTRE NOUS...
LE FLUX TENDU, AVATAR DU NEOLIBERALISME...
Le flux tendu est une autre invention malsaine du néolibéralisme !
Bien avant que soit inventé le système néolibéral, chaque entreprise, petite ou grande, disposait d’un stock de matière première ou de pièces manufacturées dans ses locaux prévus à cet effet. Cette façon de faire a fait ses preuves dès la révolution industrielle, jusque dans les années 1990. Le stock faisait partie de la richesse de l’entreprise et lui permettait de produire sans à coup. Suivant la taille de l’entreprise, une personne était chargée de la gestion de ce stock. (...)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 6193750

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License